La Belgariade.

Aller en bas

La Belgariade.

Message  Belgarath le Sam 17 Mar - 15:48

Pour ceux qui ne l'ont pas lu ou pour ceux qui ne se souviennent pas bien de l'histoire voici un résumé des principaux évenements de la Belgariade :


Partie 1 : la quete de l'Orbe (2)


Dans une cité sans nom, à l'autre bout de l'univers, Zedar l'Apostat rencontra un enfant innocent. Il l'emmena en secret à l'Ile des Vents où sa pureté lui permit de prendre l'Orbe d'Aldur enchâssée sur l'épée du roi de Riva, puis Zedar et son jeune protégé gagnèrent l'Orient avec la pierre.
Polgara la Sorcière vivait à l'insu de tous dans une ferme de Sendarie, avec un jeune orphelin qui l'appelait tante Pol. Le garçonnet, prénommé Garion, était le dernier descendant de Riva, mais il l'ignorait.
Sitôt informé de la disparition de l'Orbe, Belgarath convia sa fille à partir en quête de Zedar et de la pierre où palpitait la vie. Polgara ne voulut pas se séparer de Garion, et le jeune garçon suivit aussi Belgarath, qu'il prenait pour un vieux conteur nomade.
Durnik, le forgeron de la ferme, insista pour venir avec eux. D'autres les accompagnèrent, tels Barak de Cherek et Kheldar de Drasnie, que d'aucuns appelaient Silk. Ils furent bientôt imités par Hettar, le Seigneur des Chevaux d'Algarie, Mandorallen, un chevalier mim­braïque, et Relg, un fanatique Ulgo. La princesse Ce'Nedra de Tolnedrie, qui ignorait tout de leur quête, se joignit à eux après une querelle avec son père, l'empereur Ran Borune XXIII. La compagnie prophéti­sée par le Codex mrin était complète.
Dans la Sylve des Dryades, leur route croisa celle d'Asharak, un Grolim murgo qui espionnait Garion depuis longtemps. Mais la voix de la Prophétie parla au jeune garçon et celui-ci frappa Asharak de sa main et de son Vouloir, le faisant périr par le feu. Ainsi Garion apprit-il qu'il avait le don de sorcellerie. Grande fut la joie de Polgara. Elle lui annonça qu'il porterait doréna­vant le nom de Belgarion, comme il convenait à un Sorcier, et qu'il était l'héritier du trône de Riva, ainsi qu'il était écrit.
En fuyant devant Belgarath, Zedar l'Apostat commit l'erreur d'entrer dans le domaine de Ctuchik, le grand prêtre des Grolims du Ponant, aussi dévoué à Torak que pouvait l'être son visiteur. Les deux hommes se vouaient une haine séculaire. Lors d'une embuscade dans les montagnes désolées du Cthol Murgos, Ctuchik ravit à Zedar l'Orbe d'Aldur et l'innocent qui pouvait la tou­cher sans craindre son mortel courroux.
Belgarath était toujours sur la trace de Zedar quand Beltira, un autre disciple d' Aldur, lui apprit le vol de la pierre et l'enlèvement de l'enfant. Ses compagnons avaient pris la piste de Nyissie, où la reine Salmissra fit enlever Garion. Polgara le libéra et changea Salmissra en serpent, forme sous laquelle elle devait à jamais régner sur son peuple.
Ils furent alors rejoints par Belgarath qui les entraîna dans un un périlleux voyage, suivi d'une pénible esca­lade, jusqu'à la cité ténébreuse de Rak Cthol, érigée au sommet d'un pic, dans la Terre Gâte des Murgos. Ctu­chik les y attendait de pied ferme avec l'Orbe et son jeune porteur. Belgarath provoqua son adversaire en un duel de sorcellerie. Poussé dans ses derniers retranche­ments, celui-ci lança un sort prohibé et fut frappé par un choc en retour d'une telle violence qu'il se désintégra.
La conflagration ébranla Rak Cthol qui s'écroula.
Garion et ses compagnons profitèrent de la confusion pour s'enfuir avec la pierre et l'enfant. Les hordes de Taur Urgas, le roi des Murgos, les poursuivirent jusqu'en terre algaroise, où les clans des hommes-che­vaux les mirent en déroute. Belgarath put enfin ramener l'Orbe à l'Ile des Vents dont elle n'aurait jamais dû sortir.
A Erastide, l'enfant si confiant qu'ils appelaient Mis­sion remit la pierre à Garion, dans la Cour du roi de Riva. Quand il monta sur le trône pour la replacer sur le pommeau de la grande épée, l'Orbe s'embrasa et la lame lança une flamme bleue, glacée. A ces -signes, tous reconnurent en lui l'héritier légitime et Garion fut acclamé roi de Riva, roi des rois du Ponant et Gardien de l'Orbe d'Aldur.


Partie 2 : L'affrontement des prophéties.


Conformément aux accords de Vo Mimbre, le garçon qui était venu d'une humble ferme de Sendarie pour ceindre la couronne fut fiancé à la princesse Ce'Nedra. Mais avant la célébration du mariage, la voix de la Prophétie qui lui parlait intérieurement le pressa d'aller dans la bibliothèque et d'y prendre un exemplaire du Codex mrin.
Cet antique parchemin lui apprit qu'il était destiné de toute éternité à partir avec l'épée pour affronter Torak : le Dieu maudit avait été dérangé dans son sommeil par son couronnement, et devait le tuer ou mourir de sa main, ce qui déciderait du sort du monde. Garion pou­vait, il le savait, lever une armée et envahir l'Orient à la tête de ses troupes. Mais bien qu'il eût le cœur glacé de terreur, il décida de relever seul le défi. A l'aube, accompagné de Silk et de Belgarath, il se glissa hors de la Citadelle de Riva et entreprit le long voyage vers le nord et les ruines ténébreuses de la Cité de la Nuit où l'attendait le Dieu mutilé.
Pour permettre à Garion de passer sans encombre, la princesse Ce'Nedra entraîna les rois du Ponant dans une manœuvre de diversion. Aidée de Polgara, elle traversa la Sendarie, l'Arendie et la Tolnedrie, et le peuple la suivit comme un seul homme. Son armée rencontra les Angaraks devant la cité de Thull Mardu. Prises en tenaille entre les forces de l'empereur 'Zakath de Mallo­rée et celles de Taur Urgas, le roi dément des Murgos, les troupes de Ce'Nedra étaient perdues. Mais Cho-Hag, le Chef des Chefs de Clan Algarois, abattit Taur Urgas, après quoi Drosta lek Thun, le roi des Nadraks, changea de camp, leur donnant le temps de se retirer.
Ce'Nedra, Polgara, Durnik et le jeune Mission furent capturés et amenés devant 'Zakath, qui les envoya à Cthol Mishrak, où Zedar devait juger de leur sort. Zedar tua Durnik. Garion arriva juste à temps pour voir Pol­gara pleurer sur son corps.
A l'issue d'un duel sans merci, Belgarath emprisonna Zedar dans les entrailles de la terre. Puis, Torak étant réveillé, les deux Destinées qui s'étaient opposées depuis le commencement des âges s'affrontèrent dans la Cité de la Nuit. Et dans l'obscurité des ruines Garion, l'Enfant de Lumière, défit Torak, l'Enfant des Ténèbres, avec son épée embrasée, et la Prophétie de l'ombre s'anéantit dans un gémissement.
Quand UL et les six Dieux vivants vinrent chercher le corps de Torak, Polgara les implora de ramener Durnik à la vie. Ils finirent par y consentir. Et comme il n'eût point convenu qu'elle fût dotée d'un pouvoir infiniment supérieur à celui du forgeron, ils le dotèrent du don de sorcellerie.
avatar
Belgarath
Fondateur ¤ (Vieux) Sorcier

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 16/03/2007

Feuille de personnage
Points de vie: 270
Points de Magie: 330

Voir le profil de l'utilisateur http://ultimeprophetie.niceboard.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum